Francis Laux, auteur, compositeur, interprète


Lorsqu’on me désigne comme un musicien, le mot me gêne. Pour moi, un vrai musicien est capable d’accompagner n’importe qui et n’importe quand, ce que je ne sais pas faire. Ce que je produis est le résultat de nombreuses heures de travail.

A 17 ans, j’achète ma première guitare (électrique) chez Noblot à Caudry dans le Nord… et je me fais rouler : la table est cassée. Puis lorsque les finances le permettent, je m’offre à Cambrai un ampli Dynacord.

Des cours commencent avec un musicien des environs mais je n’arrive pas à digérer le solfège qui ne passait déjà pas à l’école .J’apprendrai mes premiers morceaux avec Jean-Noël Tomassi du groupe Les Flash (vainqueurs de la coupe Albert Raisner à Hirson). Mais c’est mon ami Dominique Pirot de Haybes qui m’aidera à respecter les auteurs dans leurs tempos. Deux ans de complicité nous permettront de chanter Brassens, Brel, Duteil, Le Forestier ou encore le groupe québécois Beau Dommage et sa Complainte du phoque en Alaska. Puis dans les années 80, Bruno Guillen, l’animateur du club de football le CSSA de Sedan, me donnera ma première chance pour me mesurer au style cabaret.

Une première cassette sera enregistrée chez AMCA, le studio de Thierry Grimbard : "On y croit", un chant dédié aux supporters du voilier La Poste parti faire le tour du monde dans la Withbread. Les 500 cassettes partiront très vite, accompagnées il est vrai, de pin’s dont c’était alors la mode.

Viendra dans la foulée en 1997, le cd "Partir au bout du rêve" où je composerai toutes les mélodies sauf deux. "Je pense à toi" est une composition de ma copine bisontine Christine Tissot et "Jean-François de Nantes" un traditionnel. L’album sera rubriqué dans la revue Chorus.

Cette année là, je créerai le collectif "Voix d’Ardenne" regroupant une vingtaine d’auteurs-compositeurs-interprètes ardennais. Ce collectif me permettra de mieux connaître un chanteur que j’apprécie : le barde ardennais Bernard Poplineau. Une grande amitié s’installant, Bernard aura l’idée de créer un trio afin de promouvoir le folklore ardennais. Avec la première syllabe des noms de nos célébrités, Taine, Rimbaud et Verlaine, notre trio s’appellera Terrain-Vert et se composera de Denis Becker (basse, chœurs), Francis Laux (guitare chant) et Bernard Poplineau (guitare chant), leader du groupe.
Nous nous produirons souvent en élargissant notre répertoire au folk français et aux grands auteurs. Notre plus beau souvenir restera le concert sur la scène principale du prestigieux Aymon Folk à Bogny-sur-Meuse.
Un cd sera réalisé dans le studio de l’AMCA avec trois  titres du folklore ardennais : " Il faut de marier", " Quand j’étais bergère"," Les bateliers".
Je profiterai de la dextérité de mes amis musiciens pour sortir le single  "Mémoire d’Ardenne" qui sera aussi le titre de la première mélodie, la seconde ayant pour titre "Requiem pour Arthur".  

 The show must go one n’était pas pour moi. Le décès de ma muse fit voler en éclats et le collectif "Voix d’Ardenne" et "Terrain Vert". Je reviendrai tout doucement à la chanson avec Edouard Busa qui enregistrera deux de mes compositions "Génération Johnny" et "Plus que tout". Avec la complicité de Jacques Printemps, nous nous produirons un moment dans une sorte de café-poésie.
Deux ans après le spectacle sur Rimbaud présenté à Manureva avec le collectif "Voix d’Ardenne" et la troupe du cercle Pierre Bayle dans une mise en scène de Jacques Seran, je créerai seul toujours à  Manureva le spectacle "Entre Nelligan et Rimbaud, à l’ombre de deux géants".
Le manque de temps (et d’argent) ont laissé dans la guitare les poésies chantées de Rimbaud et Nelligan « le Rimbaud canadien » ainsi que d’autres créations telle "Dieu le veut " tirée du spectacle éponyme créé par JM Ribes.


Répertoire

  • - Amsterdam (Brel)
    - Belle-île-en-mer, Marie-galante (Voulzy)
    - Blowing in the wind (Dylan)
    - Chanson pour Félix (Printemps)
    - City of New Orleans (Cash)
    - Dès que le vent soufflera (Renaud)
    - Dieu le veut (composition)
    - Gare aux morilles (parodie - Coury)
    - Gens du pays (Vigneault)
    - Holidays (Polnareff)
    - J’arais in vélo (Folklore ardennais)
    - Jean-François de Nantes (Traditionnel)
    - La chanson de Woinic (composition)
    - La complainte du phoque en Alaska (Rivard)
    - L’âme des poètes (Trénet)
    - La petite gayole (Folklore belge)
    - L’enfant des Bidonvilles (Printemps)
    - Le parapluie (Brassens)
    - Le parti du cul (Mleczak)
    - Les contes érotiques (Mleczak)
    - Lily Marlène (Dietrich)
    - Mémoire d’Ardenne(composition)
    - Tes tendres années (Hallyday)
    - Mistral gagnant (Renaud)
    - Où est-il donc (Fréhel)
    - San Francisco (Le Forestier)
    - San Francisco (Mc Kenzie)
    - Santiano (Auffray)
    - Syracuse (Salvador)
    - The train of New-Orleans (Cash)
    - Tout l’amour que j’ai pour toi (Les chats sauvages) etc…